Fatigue : je dors beaucoup et j’ai de gros coups de barre.

Humeur : Je suis sur les montagnes russes avant ce départ au Togo, beaucoups d’émotions positives qui remontent et juste derrière évidemment, y’a les peurs, donc l’humeur évidemment s’en ressent.

Estomac : soupe, brocolis carottes et épices

Esprits : trop-plein, dispersé, dans tous les sens. 

Cond phys : Qu’est-ce que ça me fait du bien la piscine…j’ai toujours du mal à y aller, fait froid, tout ça, mais quand je sors, je me sens tellement bien ! 

Boulot : Je pose un joker pour cette fois, on verra après…

Avis perso : Et si on les mettait tous dans un bateau avec leur pognon, leurs bagnoles, leur total manque d’empathie, leur déconnexion… Un gros bateau au milieu de l’océan, ils se débrouilleraient entre eux, feraient leurs magouilles, se foutraient sur le gueule s’ils veulent, et pendant ce temps, nous on reconstruit notre France avec d’autres, avec ceux qui veulent partager, donner, aimer, accompagner…bonne idée, non ! 

Super Grand Loulou : RAS

Amitiés : très touchée par le retour dans ma vie de mon ami Nicolas, le Togolais qui habite en France, mais qui était un peu fâché sans que je ne sache trop pourquoi… Il n’est plus fâché et ça me fait un bien fou de le retrouver… C’est l’énergie du Togo qui revient de partout…

Culture : Je vous ai parlé de ma rencontre avec le slameur, rappeur et écrivain Gaël Faye ? C’est mon fils qui m’a fait découvrir cet artiste, les textes sont si beaux…

Sorties : Aquarelle, chorale, piscine etc.

Envie de : aller chez le coiffeur avant de partir, c’et à dire vite !

Essentiel : essayer de me centrer afin de ne pas trop subir les changements émotionnels 

Courses : des tas de trucs pour mon voyage : je suis tombée sur un magasin « la farfouille » qui changeait de locaux, du coup, j’ai pu acheter pour pas grand-chose des peintures pour les petits des jardins d’enfants togolais. De la confiture de fraise et des pieds de Thyn, romarin et verveine pour mon ami Désiré qui est passionné par le jardinage et la permaculture dans son village togolais. Je suis allée plusieurs fois à la pharmacie et j’ai un sac plein de médoc et je vous passe le reste… un vrai casse-tête pour quelqu’un comme moi qui ne suis pas des plus organisés ! 


Publicités