En 2018, je voulais me sortir des emmerdes qui m’avaient assailli en 2017. Je voulais « aligner » ma vie pour arriver jusqu’au départ de mon fils plus que probable  en septembre. Etre clair avec moi-même et prête à affronter ma nouvelle vie de femme sans enfant à proximité. En gros, c’était ça !  Aligner ma vie, ça veut dire régler les trucs qui trainent, pour lesquels tu résistes, les sujets un peu chaud que tu remets à demain, pour lesquels tu as l’impression d’avoir une montagne devant toi… Aligner, mettre en phase, en cohérence avec moi-même avec mes aspirations, ma vie… Aligner ma vie, accepter ce qui est bon pour moi et refuser ce qui ne l’est pas…

Quelque chose comme ça  ! 

Après avoir réglé des problèmes très concrets qui me plongeaient dans une grande insécurité, j’ai vite compris que « qu’aligner ma vie » n’allait pas se résumer à résoudre des problèmes techniques… et que la tâche était bien plus profonde et intérieure.

J’ai attaqué la pente raide… le genre de relation qui te poursuit a l’infini, qui régulièrement revient te harceler, que tu n’arrives pas à régler vraiment…ce genre de relation toxique que tu continues à excuser, à édulcorer… avec laquelle tu es persuadé qu’un jour tu arriveras à te réconcilier et puis un jour, la réalité te saute dessus, t’agrippes, te scotches au plafond… et tu comprends… Tu comprends que quelque soit tes efforts, les bonnes intentions, il y a de l’autre coté un mur d’incompréhension et surtout aucune intention de démêler, de réhabiliter, rien, juste de la manipulation pour mieux profiter, . ET là STOP  ! Basta… The end ! 

Un travail si éprouvant pour moi : accepter que je n’ai pas ce pouvoir de réconciliation tout simplement parce que l’autre ne le veut pas. Accepter que la seule réconciliation qui a lieu d’être est avec moi-même. J’ai accepté…oui…et au moment où je commençais à me sentir en phase avec cette acceptation, il est revenu vers moi, ce con… pour se réconcilier ! Rechute donc. Badaboum dans le mur la kathou ! Retour à la case départ. Non pas vraiment …on ne revient jamais en arrière… à suivre en 2019

Heureusement, d’autres moments plus colorés ont éclairé cette année 2018. 

Petit voyage à Malte et Gozo. Courte pause bien méritée ! 

La découverte de l’aquarelle dans la nature d’abord puis, j’ai continué dans un atelier et je peux dire que ça m’apporte beaucoup de plaisir, de satisfaction et de calme.

J’ai organisé le départ de mon fils à Valenciennes, seule, enfin avec mon fils. Je n’étais pas fière, ça ne me rassurait pas et ben vous savez quoi, j’ai réussi. Je me suis débrouillée comme une chef.

En aout, j’ai eu chaud, non, mais vraiment ce coup-là, pas semblant… mais j’ai aussi rencontré Cécile, amie de blog à Perpignan puis à Charleroi en septembre. Une confiserie, un miel savoureux. Une nouvelle amie et c’est un vrai bonheur pour moi les nouveaux amis.

Puis bien sur après avoir organisé, j’ai accompagné et aidé mon fils à s’installer dans le Grand Nord chez les ch’tis. Un grand moment, pas de tout repos, mais les anges étaient avec moi. Les anges s’appellent Cecile et Nadine.

J’étais alors arrivé à la première étape de mon projet pour 2018.

De retour de Valenciennes, boostée par ces anges rencontrés sur ma route. Déterminée par la profonde décision de retrouver la femme en moi, celle qui a laissé sa place pendant tant d’années à la maman. J’étais  fragile… mais je voulais y arriver. Changer de type de relation avec mon fils, une relation plus adulte, moins « mère poule »  et même si j’ai encore des ratés qu’il ne manque pas de me faire remarquer, je trouve que j’ai fait un super boulot. J’avoue qu’il m’a aidé car je sens qu’il aime ce qu’il fait et ça, c’est le plus beau cadeau qu’il puisse me faire  ! Quand on se retrouve, y’a encore du boulot. De quoi faire en 2019…

J’ai donc lancé un vaste chantier : bouger, partager et donner. J’ai assumé que j’avais besoin de bouger souvent, que j’étais une nomade au lieu de juger ce point de ma personnalité. Je suis nomade et je l’assume ! 

15 jours à Paris à la rencontre de mes amis, de tout mes amis, de toute les époques, 12 jours au Maroc, mon coup de cœur ! ( enfin après le Togo ! ). J’ai enfin réussi à dépasser mes peurs et prendre mon billet pour le Togo. Des anges m’ont aussi aidé sur ce chemin. Mon début d’année au Togo, cette terre de réconciliation sera forcément l’occasion de me mettre à jour pour le reste de l’année, voir pour le reste de ma vie.

Ces décisions importantes m’ont permis de reprendre contact avec l’amour qui est en moi et de comprendre que c’est ce dont j’ai besoin. L’amour et la réconciliation avec mon histoire.

Puis j’ai passé Noël avec ma famille préférée. Un pur moment de bonheur. 

Est-ce que j’ai « aligné »  ma vie ? Je n’ai pas la prétention de répondre  « oui » à la question. Disons que j’ai commencé le grand nettoyage, je libère la piste des encombrants qui freinent mon envol… Encore beaucoup à faire certes, mais qu’ai-je d’autre à accomplir sur cette terre ? E

Et pour 2019

Vivre à fond mon voyage au Togo, sans retenue, donner de l’amour, donner, donner, valoriser et offrir le meilleur a ces gens qui ont changé ma vie. Laisser toutes les portes ouvertes et savoir saisir ce qui arrive.

Concrètement et à l’intérieur : je veux apprendre l’abondance, accepter de gagner de l’argent en accomplissant un métier que j’aime, pour le meilleur, pour aider et accomplir des projets qui ont du sens.

Continuer ce chantier, ce défi même de changer la relation avec mon fils, de passer à une relation adulte et d’arriver à passer de bon moment ensemble.

Je veux aussi apprendre à assumer, à m’abandonner à qui je suis au lieu de me juger. Je suis une nomade, je suis une amoureuse de la vie qui aime la beauté du monde et des gens, je suis une écrivaine, eh oui… même si ça a un peu du mal à sortir, c’est ce que je suis…j’aime les mots, ils me transportent, comme les bulles de champagne, ils pétillent en moi et allument les couleurs dans mon cœur….

J’aime les couleurs, les déposer sur le papier comme les mots me fascine… j’ai très peu d’expérience, mais chaque fois que je termine une aquarelle, je me sens plus forte, plus intense, plus belle ! 

Tout ça pour dire que pour 2019, je veux de l’art, de la créativité, de la beauté, de l’amour, de belles relations avec mes proches, avec mon fils et mes amis, des voyages et des sous pour accomplir tous ces projets qui ont du sens….

Publicités