Pour sortir un peu de mes états d’âmes et autres pérégrinations intérieures, on part en balade…

Chez nous, dans le grand sud comme on dit ou chez les Catalans, on ne peut pas dire que le printemps soit une saison où il fait beau… enfin c’est assez relatif selon où l’on se trouve, mais il pleut pas mal et comme le reste du temps il ne pleut quasiment jamais, évidement on le remarque et c’est la dépression générale surtout quand il se met à faire beau dans la semaine et que le WE est pourri comme c’était le cas depuis un moment. Comme dit un pote, ici tout le monde travaille à la météo, c’est the SUJET. 

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui dimanche, il fait beau et oh miracle, y’a pas de vent ! 

Ca aussi, c’est un vrai casse-tête, le vent, il peut faire un soleil magnifique, mais si tu as la tramontane avec des rafales à 80, c’est mort, tu peux rester chez toi…

Donc aujourd’hui, soleil sans vent et on part en balade à la frontière. Au-dessus du Perthus. Là où le feu a tout dévasté, y’a 5 ans. C’était horrible, j’en pleurais, mais c’est dingue aussi comme la végétation repousse vite. Encore quelques stigmates à droite et à gauche, mais vraiment très peu ! 

Une belle balade autour du fort de Bellegarde. Il faut se remettre en jambe quand t’es resté affalé tout l’hiver ! j’exagère un peu, mais la rando c’est pas comme la piscine. Ça tire sur les mollets… Bref, nous voilà partis avec le pique-nique sur les hauteurs. 

fullsizeoutput_1035

 

Ce que j’aime au printemps, c’est évidemment les fleurs, la densité de la végétation, mais surtout notre montagne préférée « le Canigou » est encore couverte de neige. Je kiffe vraiment ce contraste ! 

DSC04083

fullsizeoutput_1034

DSC04046

On a progressé en alternant foret de chêne-liège, genets et bruyère et champs tout verts, ce qui est réservé au printemps ici. 

DSC04071DSC04078

Et puis les fragrances… Ca sent bon… Ce qui se dégage le plus c’est le thym et le romarin, un vrai bonheur de l’écraser entre tes doigts et de humer son parfum.

Evidemment comme chaque fois que l’on suit la description des randos du conseil général, on se paume ! En fait, c’est tout droit et c’est balisé en jaune, mais les mecs, au lieu de te dire ça, il t’explique qu’il faut suivre le chemin pierreux qui contourne ceci cela, bref un truc super compliqué et finalement tu te plantes parce qu’au printemps les pierres sont recouvertes d’herbe bien verte et que comme ils n’ont rien dit sur la direction…

Du coup, on est tombé sur des ruines romaine. Ils étaient un peu fous quand même ces romains d’aller construire des villages tout en haut de la montagne. En même temps, du coup il voyait loin, au cas ou, c’était plus prudent à l’époque !

DSC04067

Donc tu marches en vain sans jamais voir le bout… Le virage, là… sur leur carte, mais il n’est pas là ! On a grimpé jusqu’en haut de la montagne, on en pouvait plus… Tout ça pour repartir en arrière car on n’a jamais trouvé la boucle. Mais bon on est habitué… et puis c’était beau quand même. La où ça se complique, c’est quand tu n’en peux plus car évidement t’as marché 2 fois plus que sur le plan ! 

Bon rien de grave, juste un petit détour un peu haut ! 

C’était une belle balade.

 

Publicités