Je rentre de Barcelone. Barcelone la Catalane est ma voisine, vous le savez, j’ai déjà écrit un article dessus. Une belle voisine pleine de créativité e de charme.

Depuis 7 ans que je vis à Perpignan, j’y suis allée de nombreuses fois mais là, c’était différent.

C’est ma grande amie Claudia de Paris qui m’a invité à la rejoindre. Elle devait présenter, avec deux autres amies, un ouvrage sur la mystique féminine dans une librairie.  Je n’ai pas hésité une seconde. J’ai pris le bus low cost et Barcelone me revoilà !

J’ai donc assisté à la présentation de mes amies, de leurs travaux de recherches dans une petite librairie du centre-ville. Trois sujets autour de la Mystique féminine : Des femmes béguines du moyen âge qui contre vents et marées ont affronté les rigidités et intolérances des autorités religieuses de l’époque pour vivre leur spiritualité en liberté, une autre étude sur Marie Madeleine et enfin Thérèse d’Avila.

De belles femmes pleines d’amour et de force…

Vous allez dire, celle-là, elle nous raconte des bondieuseries moyenâgeuses… et pourtant, rien n’à voir avec la religion telle que l’on nous l’a enseigné, rien du tout ! Ici, l’on parle de vrai chemin spirituel, non de dogme et de morale. Je suis personnellement athée depuis toujours et pourtant ces femmes me touchent, m’interpellent  et m’inspirent. Elles m’inspirent, car au delà même de leurs parcours spirituels, c’est leur capacité à braver l’inquisition et autre folie religieuse et autoritaire en tant que femmes…

Un moment tout doux, profond, joyeux, humble… Un moment qui redonne à la femme et à la spiritualité sa vraie dimension…  Bon, j’avoue les hommes n’étaient pas nombreux, la mystique féminine n’a pas l’air d’être la tasse de thé de ces messieurs…Même si certains se sont approchés avec générosité, ils repartent assez vite, pour l’instant…

 

13308344_10153884347917928_9083264495481718134_o

 

 

 

 

Publicités