Jour 13 : Linlithgow palace et retour to Barcelona

 

Terminé les vacances en Ecosse, on rentre à la maison !

Mais avant, encore une visite pas trop loin de l’aéroport et comme notre vol était en soirée, c’était parfait : Le palais royal de linlithgow. Une ruine neuve…L’ossature est intacte mais tout est à ciel ouvert ou presque, parfois sans plancher, mais on peut monter, descendre, explorer les salles et salons… C’est ce que Lolo et Tim n’ont pas manqué de faire. Moi, j’étais crevé, je me suis assise dans la jolie cour du château…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ah j’oubliais, avant la visite, nous avons pour la dernière fois mangé un burger…Vous remarquerez que j’ai très peu parlé alimentation en dehors du breakfast du premier jour. RAS. Nous n’avions pas les moyens de s’offrir les restos gastronomiques. C’est sans doute très bon, mais nous en sommes restés aux Fish and chips, aux burgers, aux restos italiens…à pas moins de 13 livres quand même le plat, faites le calcul….Pour moi, c’est trop gras et surtout trop cher. Mais, ce détail , somme toute important pour les « french peoples »,  n’a pas le moins du monde  entamé notre enthousiasme pour ce pays…

Je retiens surtout le mystère, l’inconnu, la beauté des paysages et la gentillesse de ce peuple. Je répondais à Lolo qui râlait parfois contre la pluie :  » regarde la différence de réaction des gens quand tu dis, : « je vais en Ecosse » au lieu de :  » je vais en Grèce ou en Espagne ou en Italie »… Le regard s’empli de mystère, d’intérêt, comme si l’on partait en Antarctique ou quelque part de si lointain que son évocation nous échappe !

La pluie et le mauvais temps ? Mouais, bof… Nous n’avons jamais eu froid, parfois chaud même. Et quand il pleut, c’est le charme Ecossais qui opère. Comme dit mon fils : » un château Ecossais sous la pluie, c’est ça le top « . Et puis, j’avoue, on vit à Perpignan, dans le sud de la France et l’été, on à parfois si chaud qu’on rêve de température plus clémente et d’eau fraiche…

Je ne sais pas si je retournerais en Ecosse car il y a beaucoup de pays à voir dans le monde mais quoi qu’il en soit, si je dois y retourner, j’en serais ravie . Je remercie tous ceux qui, sur notre chemin Ecossais, ont allumé les couleurs de nos temples intérieurs… William, Nina, Le couple de personnes âgées « d’Orcadia », les voyageurs bretons que nous avons croisés plusieurs fois, Margaret, notre prof d’anglais préférée…

En attendant d’autres aventures, we fly to Barcelona.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s